. .

2001 – 2010: La croissance grâce à l’innovation

De nouveaux chronographes conquièrent le marché

Le lancement de la ligne Startech en 2003 est tout bonnement révolutionnaire. Par leur modularité, les nouveaux mouvements multifonctions et chronographes offrent à la clientèle une diversité et une souplesse d’utilisation inégalées. Grâce à cette nouvelle gamme modulable, Ronda parvient à proposer une variété et une souplesse exemplaires, se créant au passage une nouvelle clientèle d’horlogers dans un segment de prix supérieur.

Extension du siège à Lausen

Les affaires se montrant florissantes et la demande de mouvements Swiss Made de première catégorie en progression, Ronda peut réaliser d’importants investissements et étendre à nouveau son unité de production de Lausen en 2004. De lourds investissements sont également réalisés dans les fraiseuses CNC spécifiques de l’enseigne.

Une nouvelle unité de décolletage dans le Jura

Pour des raisons stratégiques (maintenir les capacités dans le domaine du décolletage et étendre le savoir-faire) Ronda reprend en 2007 Zwahlen SA, société partenaire depuis de nombreuses années. Cette filiale la plus récente du groupe est implantée à Court, dans le Jura.

Le regroupement de l’assemblage des mouvements et des montres

Les capacités d’assemblage de mouvements de la filiale tessinoise se révélant à peine suffisantes, la construction d’un nouveau bâtiment ne tarde pas à être programmée et réalisée. S’étendant sur 6000 m2, cet atelier moderne de production démarre ses activités en 2008.
L’assemblage des montres par le Ronda Time Center est regroupé dans le même atelier.

Un troisième atelier de fabrication en Thaïlande

Le déploiement technologique prévu en Thaïlande reposant sur une infrastructure conséquente et un doublement de la superficie de production, un troisième bâtiment est construit en 2009. Il s’étend sur 8000m2. Ronda compte à l’heure actuelle près de 1500 salariés à Bangkok.

 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print