. .

1961 – 1970:
Les mouvements mécaniques de la marque Ronda

Pendant de nombreuses années, les autorités suisses protègent les intérêts de ce qui s’appelle alors le « statut horloger » en réservant l’intégralité des droits de production des ébauches aux grands groupes horlogers. En 1961, au terme d’un combat sans merci, Ronda se voit finalement autorisée à fabriquer ses propres mouvements bruts à ancre et Roskopf ; toutes les assortiments pour des mouvements mécaniques avec des composants tels que roue d’échappement, ancre et balancier avec axe sont également produites à l’interne. – La fabrication d’assortiments pour d’autres marques est alors suspendue.










 
.hausformat | Webdesign, Typo3, 3D Animation, Video, Game, Print